Découvrir la Finlande en canoë : conseils et pré-requis

Visiter la Finlande en canoë

Si vous êtes un tant soit peu aventurier et grand amoureux de la nature, visiter la Finlande en canoë est sans doute le moyen le plus dépaysant qui soit. La Finlande est un pays plat : très peu de dénivelé, beaucoup d’eau et de forêts. La région des grands lacs est sans doute la plus propice au canoë car elle regorge de petites îles charmantes et d’anses abritées (notamment sur le lac Saimaa). La difficulté, si l’on oublie les conditions climatiques, est donc toute relative. Etre un grand sportif n’est pas une condition requise pour se mettre au canoë dans ce secteur, néanmoins, il faut être en bonne condition physique. L’Aventurier (mon homme) et moi-même avons tenté l’expérience. Voici dans un premier temps quelques conseils pour bien profiter de la Finlande en canoë. Un autre article suivra, dans lequel nous vous parlerons plus en détail de ce fameux canoë trip !

Ce qu’il faut savoir avant de partir

Le climat en Finlande

En Finlande, la végétation est luxuriante et verte. Cet adjectif devrait vous mettre la puce à l’oreille. Si tout est vert, ce n’est certainement pas pour rien ! Il pleut 50% du temps. Et la Finlande ne rigole pas avec les 50% : il pleut effectivement 1 jour sur 2, et si, par grand bonheur, le ciel paraissait dégagé deux jours d’affilée, ne vous y méprenez pas, il est fort probable qu’il fasse beau plusieurs fois par jours dans une même journée (ou comment voir le verre à moitié plein).

Par ailleurs, les températures oscillent entre 10 et 23 degrés au mois de juin. Pensez donc à prendre la panoplie casse-tête (parce-que les valises et sacs à dos ne sont jamais extensibles) : vêtements anti-pluie/vêtements chauds ET vêtements plus légers…

Enfin, sachez qu’en été, le soleil ne se couche jamais vraiment. L’avantage est que vous n’aurez pas à vous presser pour trouver un endroit où camper, et vous pourrez profiter de belles et longues soirées dehors. L’inconvénient est que sous la tente, la lumière du jour vous empêchera de fermer l’oeil la nuit si vous ne prévoyez pas un masque de nuit pour vous en cacher.

Visiter la Finlande en canoë

Les Finlandais et les technologies

Les habitations paraissent, au premier abord, assez austères. Ne vous y trompez pas, l’intérieur est généralement ultra fonctionnel et moderne. Vous aurez plus d’une fois l’impression d’être complètement ignorant et bête face aux technologies utilisées (à ce titre, comprendre l’allumage de plaques électriques ou comment régler l’eau chaude dans une douche pourrait bien vous poser quelques difficultés…).

Quant aux Finlandais eux-mêmes, sachez qu’ils peuvent être avares en explications (surtout ceux qui ne parlent pas anglais). Si, les premiers jours, cela peut vous mettre mal à l’aise, sachez néanmoins que les finlandais sont des gens réservés qui savent être chaleureux, et si vous tentez quelques mots dans leur langue, la leur se déliera instantanément.

La langue : le finnois

Le finnois n’a absolument rien en commun avec les langues que vous auriez éventuellement apprises dans votre vie (à part peut-être le japonais…). Faire quelques courses au supermarché peut rapidement relever de l’aventure. Les rayons ne sont pas organisés comme vous l’auriez imaginé et les produits vendus peuvent être bien différents de ceux auxquels vous êtes habitués. Rien n’est traduit (pas même en anglais, sauf à Helsinki), tout est en Finnois ou Suédois (parfois en Russe). Bref, trouvez-vous un dictionnaire Finlandais-Français pour pouvoir, en cas de besoin, traduire quelques mots.

La faune finlandaise

Il existe assez peu de bêtes sauvages dangereuses pour l’homme, néanmoins, il faut savoir que, la Finlande étant composée de 50% d’eau, les moustiques s’en donnent à coeur joie ! Gros comme des hélicoptères et hautement voraces, vous représentez pour eux un buffet à volonté. Soyez prévenu : manches longues, pantalon, produits anti-moustique et crème apaisante doivent faire partie des basiques à mettre d’instinct dans votre sac à dos.

La Finlande regorge de bébêtes suceuses de sang : les tiques en font bien évidemment partie. Soyez vigilant ! Enfin, il existe quelques serpents sur les îles et dans les lacs. Mieux vaut ne pas vous aventurer trop loin dans les herbes hautes, ou soyez équipé…

Bien se préparer avant de partir en Finlande en canoë

Avant de partir à l’aventure pour découvrir la Finlande en canoë, préparez-vous ! Vous trouverez certes facilement des organismes pouvant vous louer tout l’équipement nécessaire, mais soyez prêts à vérifier qu’il ne vous manque rien (cf plus haut : les Finlandais sont avares en explications). Voici quelques éléments que vous trouverez sur place, et ce que vous aurez à emporter avec vous en amont.

Visiter la Finlande en canoë

Ce que vous pouvez louer sur place

L’Aventurier et moi-même avions, avant de partir, consulté différents sites internet finlandais pour déterminer notre trajet. Après mûres réflexions, nous avons choisi un parcours à la découverte du phoque d’eau douce, animal protégé en voie d’extinction. Le départ se fait du petit village de pêcheur d’Oravi. C’est là que vous pourrez louer tout votre matériel pour partir à la découverte de la Finlande en canoë. Attention, prévoyez de réserver à l’avance en haute saison (juillet-août).

Les indispensables pour une virée en Finlande en canoë

  • un canoë avec une rame par personne et un gilet de sauvetage (la base)
  • un bidon étanche (vous serez content de pouvoir y glisser votre nourriture ou tout ce qui craint l’eau)
  • une carte étanche de la région
  • une boussole (apprenez à vous en servir avant, car ils ne vous expliqueront pas, et elle peut vous sauver la vie !)
  • un réchaud (camping cooker de la marque Trangia) avec alcool à brûler
  • un set de table (deux bols, deux verres, fourchettes, couteaux, cuillères)
  • une tente
  • deux sacs de couchages + deux tapis de sol

Les petits plus

Si vous souhaitez pêcher votre dîner, vous pouvez louer le matériel nécessaire. De notre côté, ne comptant pas sur nos talents de pêcheur, nous estimions plus raisonnable de partir avec notre stock de nourriture… Restons réalistes !

Le matériel à prévoir en amont

Vous trouverez la plupart des articles ci-dessous dans un magasin de sport et rando et dans votre pharmacie du coin. Pour la nourriture, vous pourrez facilement tout acheter sur place dans l’un des nombreux « Supermarket » présents dans les villes. Il ne sert à rien de vous encombrer de choses inutiles (et notamment de vêtements superflus), car vous ne pourrez pas tout transporter.

Visiter la Finlande en canoë

Les vêtements

  • un poncho
  • un chapeau ou une casquette
  • des chaussures de type petites tennis (le mieux est de se procurer des chaussures en toile spécial kayak : elles sont très légères et sèchent vite).
  • des vêtements légers qui sèchent vite : short en toile de coton pour le canoë, legging en lycra ou pantalon pour le soir, t-shirts respirants, 1 t-shirt à manches longues pour le soir.
  • une grosse paire de chaussettes pour le soir ainsi qu’un bon pull ! Le mieux étant de se procurer les doudounes toutes légères qui se plient et tiennent dans un tout petit sac.
  • des grosses chaussures de marche à enfiler lorsque vous arrivez sur les îles. Elles vous empêcheront de vous tordre les chevilles, tiendront vos pieds au chaud et vous protègeront des bêtes.

Les produits et accessoires de base

  • un sac étanche dans lequel vous mettrez vos vêtements au sec
  • du produit anti-moustique + crème apaisante
  • un pain de savon pour vous nettoyer avec l’eau du lac
  • de la crème solaire
  • des lunettes de soleil
  • une serviette de bain en microfibre (on en trouve un peu partout désormais, à des prix très compétitifs)
  • un masque de nuit (car en été, le soleil ne se couche jamais vraiment)
  • éventuellement des bouchons d’oreilles (car les oiseaux chantent toute la nuit !)
  • une couverture de survie réutilisable (pour isoler le sol de votre tente)
  • un désinfectant, quelques pansements et gazes en cas de petit incident
  • un tube d’Arnica en gel/crème et des huiles essentielles de Gaulthérie. Croyez-moi, deux gouttes mélangées à l’Arnica suffisent à remettre d’aplomb vos muscles endoloris. Cela peut aussi vous sauver en cas d’entorse.
  • des lingettes pour faire une toilette de chat (si l’eau du lac ne vous convenait pas car trop froide)
  • un appareil photo (pensez à le ranger dans un sac étanche !)
  • un petit carnet et un stylo pour prendre quelques notes sur votre expérience
  • du papier toilette biodégradable (on en trouve dans certains campings, mais si vous prévoyez de dormir au hasard des îles, vous serez heureux d’en avoir au moins un rouleau)
  • des sacs poubelles pour ne jamais laisser vos déchets sur place.

Vous n’aurez pas besoin de lampe de poche car, même si dans le sud de la Finlande le soleil se couche quelques heures en été, le ciel reste néanmoins suffisamment clair. C’est d’ailleurs un très grand « plus » car si jamais vous avez quelques difficultés à trouver un endroit adéquat pour planter la tente, vous ne serez pas pressé par la nuit !

La nourriture et l’eau

Vous pourrez tout acheter sur place en allant au « Supermarket » local d’une ville. Nous nous étions arrêtés à Mikkeli, capitale de la région du lac Saimaa, à quelques kilomètres au sud d’Oravi, pour faire le plein de nourriture et d’eau avant notre trip en canoë. Soyez prévenus, dans les petites villes, rien n’est traduit. Il vous faudra donc regarder les images et faire confiance à votre sens de l’interprétation !

  • 2 litres d’eau par personne et par jour à boire (pour la cuisine vous pouvez prendre l’eau du lac et la faire bouillir)
  • des biscuits secs et des sachets de thé pour le petit déjeuner.
  • des barres de céréales pour grignoter sur le canoë
  • si vous ne pouvez vous passer de fruits et légumes (comme moi), choisissez des tomates bien dures, des carottes et des pommes, qui résisteront bien au voyage.
  • les oeufs durs (à faire cuire avant votre départ pour éviter l’omelette dans le sac) font un bon en-cas.
  • des sachets de pâtes avec sauce en poudre (généralement, vous faites bouillir 1 litre d’eau avant de verser le contenu dedans. Le tout gonfle et fait un très bon repas du soir, consistant, rapide à faire et léger à transporter).
  • des conserves (type boîte de thon, de harengs, de sardines etc).

De manière générale, évitez tout ce qui peut s’écraser, pourrir, fondre ou dégouliner dans un sac. Prenez des choses caloriques et pas trop lourdes à transporter.

Prévoyez de quoi pique-niquer rapidement en cas de pluie (des produits pré-cuits ou à manger crus) à midi, et un plat calorique à réchauffer rapidement le soir (vous me remercierez le moment venu !).

Quelques sites qui pourront vous aider pour préparer votre visite de la Finlande en canoë

Ces quelques sites nous ont permis de mieux comprendre ce qui pouvait nous attendre. Quoi qu’il en soit, vous aurez toujours plus ou moins un accès à la 3G, même au fin fond de la campagne finnoise ou au milieu d’un lac ! Mais ce serait tricher que de s’en servir… Mieux vaut être bien préparé en amont pour pouvoir déconnecter et profiter pleinement de l’expérience !

Le site officiel du tourisme en Finlande

Le site de la ville d’Oravi : réservations, hotel, canoë

Les possibilités d’excursions en canoë sur le Lac Saimaa

Prochainement, on vous parle en détails de notre virée en Finlande en canoë, avec la trajectoire suivie, les endroits visités, nos déboires et moments intenses ! En attendant, retrouvez quelques articles qui pourraient vous intéresser sur le thème du voyage :

3 conseils utiles quand on prend l’avion

Optimiser l’espace dans sa valise (ou loi du Tétris)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*