Entretien des collants et chaussettes à compression douce

Conseils d'entretien des collants et chaussettes à compression douce
Conseils d'entretien des collants et chaussettes à compression douce

L’entretien des collants et chaussettes à compression douce ne s’invente pas. Si l’on veut les garder longtemps, il s’agit d’en prendre soin après chaque usage. On vous donne donc 5 conseils pour les garder le plus longtemps possible en bon état !

1. On les lave après chaque usage

Si vous pensiez que laver régulièrement vos chaussettes et collants à compression douce pouvait contribuer à les abîmer, on vous informe qu’il n’en est rien ! Il s’agit en effet de les laver après chaque usage, afin que la maille reprenne son élasticité d’origine. Ainsi, leur efficacité est préservée, et leur durée de vie allongée.

2. On préfère les lavages à la main

On ne vous apprend rien, laver ses collants et chaussettes à compression douce à la main est encore le moyen le plus sûr de les préserver. Néanmoins, ils supportent généralement un lavage en machine à 30°, sans assouplissant (ceux-ci peuvent coller les fibres du tissu), avec un essorage très faible et, de préférence, dans un filet de protection (cela leur évitera d’être étirés, déformés ou pire, de s’accrocher à une fermeture éclair lors du lavage).

Si vous choisissez un lavage à la main, évitez de les tordre pour les essorer ! Cela peut casser la fibre élastique et donc le maillage qui permet d’agir sur le retour veineux. On essore donc doucement en pressant les collants/chaussettes entre ses mains, sans les tordre.

3. On bannit le sèche-linge

S’il est une règle à respecter scrupuleusement, c’est celle-ci ! Le sèche-linge abîme les collants et chaussettes contenant de l’élastane, dont nos fameux « collants de confort » et « chaussettes de voyage » Walleriana font partie… L’entretien des collants et chaussettes à compression douce passe donc par le séchage naturel (et écolo !).

4. On ne les laisse pas sécher au soleil

Le soleil abîme les matières contenant de l’élastane ou toute forme de « spandex ». Il est donc préconisé de laisser sécher ses collants et chaussettes à compression douce à plat et à l’abris de la lumière directe du soleil ou de toute autre source de chaleur.

5. On fait attention en les enfilant

Lorsqu’on enfile une paire de collants ou chaussettes à compression douce, on respecte les trois règles suivantes :

Pas de bijoux

Les bijoux peuvent venir s’accrocher dans les collants et donc les abîmer, voire les casser ! On pense donc à enlever ses bagues et bracelets lorsqu’on enfile ses collants !

Pas d’ongles crochus

Si l’on est adepte des french manucure et ongles longs, gare à eux ! Ils ont une fâcheuse tendance à vouloir s’enfoncer subrepticement dans les collants pour venir y faire un trou… On vous aura prévenue !

On ne tire pas dessus comme une brute !

Lorsqu’on enfile les collants et chaussettes de compression, on fait bien attention à ne pas tirer dessus pour les remonter ! On prend soin de les enfiler par étapes, et sans mouvements brusques, afin d’éviter de casser la maille.

On évite de tirer sur les collants à compression douce quand on les enfile !
On évite de tirer sur les collants à compression douce quand on les enfile !

Si vous respectez ces 5 conseils d’entretien des collants et chaussettes à compression douce, vous devriez les garder longtemps en bon état !

On vous conseille vivement de suivre notre tuto « comment enfiler des collants de confort ? » pour apprendre à enfiler des collants à compression douce en toute sérénité !

Pour en découvrir plus…

Décision n°1 : je prends soin de mes gambettes !

– Piétinements : quels effets sur les jambes ?

– Les collants de confort Walleriana : pourquoi en porter et comment ça marche ?

– De l’importance de bien prendre ses mesures avant d’acheter des collants de confort.

– 3 bonnes raisons de porter des collants en été

Les collants et chaussettes à compression douce sont sur la Boutique Walleriana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*