Delphine, serial entrepreneuse « Trouve ton commercial »

trouve ton commercial

Serial entrepreneuse depuis 2005, fondatrice associée de « Trouve ton commercial .com », Delphine est une maman hyper-active (c’est elle qui le dit !) qui ne manque pas d’humour, et est sans cesse à la recherche de nouveaux projets dans lesquels se lancer à corps perdu.

Parfait profil de la wonder woman des temps modernes, nous avons souhaité la rencontrer pour comprendre comment elle parvient si bien à allier vie de famille et vie professionnelle, à un rythme effréné.

Peux-tu te présenter ?

Delphine Nouvian, 43 ans : je pense pouvoir me définir comme une hyper-active car j’ai sans cesse besoin d’avoir un projet sur le feu, personnel ou professionnel.

trouve ton commercial

Peux-tu nous résumer ton parcours dans les grandes lignes ?

  • Diplômée d’HEC en 1995
  • 18 ans d’expérience professionnelle. Au bout de la 8e année, je ne supportais plus la hiérarchie ! Les gens qui ne prennent pas leur responsabilité me posaient un véritable problème…
  • En 2005, j’ai décidé de créer un cabinet de consultants dont l’objectif était de développer l’impact des nouvelles technologies sur les secteurs classiques de l’économie (paiement mobile, e-santé).
  • En 2010, création d’une nouvelle structure avec l’un de mes associés pour trouver LE concept qui tue ! Nous sommes passés par toutes les phases de la réflexion, allant des projets les plus fous aux projets les plus terre à terre (monter une conciergerie pour aider les gens à recevoir les livraisons, projet de maison connectée pour personnes dépendantes, salle de sport innovante etc). En 2015, nous avons finalement trouvé le concept actuel de « Trouve ton commercial ».
  • Lancé il y a un peu plus de 6 mois maintenant, cela faisait un an et demi que nous travaillions dessus. Aujourd’hui, plus de 200 entreprises et 600 profils commerciaux y sont inscrits.

Explique-nous le concept de « Trouve ton commercial »

Trouve ton commercial .com

C’est une plateforme de mise en relation dédiée au commercial qui permet à des petites entreprises de construire ou compléter leur force de vente avec des ressources externes.

Nous nous adressons aux gens qui ont une connaissance dans un domaine précis. La plateforme fonctionne par matching : on identifie les besoins de l’entreprise et on la met en relation avec une personne qui a les points forts requis pour les besoins de l’entreprise.

« Trouve ton commercial » permet ainsi de flexibiliser la partie commerciale pour les PME. Nous proposons par ailleurs des formations en e-learning pour acquérir des connaissances pratiques et techniques, et souhaitons nous élargir en fournissant des services connexes payants mais peu cher.

Nous serons d’ailleurs bientôt référencés sur Pole Emploi.

Pourquoi ce concept ?

Les entrepreneurs sont doués lorsqu’il s’agit de créer un produit et pour la recherche de fonds, mais ils oublient trop souvent que le produit ne se vend pas seul.

Dans le cadre de mes activités de conseil, je suis amenée à coacher des startups. Cela m’a permis de comprendre que leur point faible se trouve généralement dans la démarche commerciale. Les entrepreneurs sont doués lorsqu’il s’agit de créer un produit et pour la recherche de fonds, mais ils oublient trop souvent que le produit ne se vend pas seul.

Par ailleurs, nous avons remarqué que dès que l’on sort de Paris, les patrons/entrepreneurs que l’on rencontre veulent généralement rester sur leur région. Ils oublient de développer leur entreprise ailleurs alors que leur marché pourrait être bien plus large. Il existe donc un réel manque concernant le développement des petites entreprises.

A qui s’adresse ton concept ?

Trouve ton commercial .com

« Trouve ton commercial » s’adresse aux petites entreprises et startups d’un côté, et à des étudiants, commerciaux indépendants, ou jeunes sénior prêts à faire du coaching et à ouvrir leur carnet d’adresse et des particuliers qui veulent compléter leur revenu.

Sur quel projet aimerais-tu travailler ?

J’ai pour projet de créer des relais au niveau local. J’aimerais créer du réseau dans les régions, animer des communautés afin que les partenaires commerciaux se rencontrent.

J’aimerais aussi aider les petites entreprises à se développer en Europe.

Une journée typique pour toi c’est…

Debout 6h, 1h de vélo d’appartement ou de jogging, puis boulot 2h chez moi sur des articles à rédiger, présentations à faire… etc.

Ensuite RDV commerciaux, prescripteurs, associés, réunions, puis missions de conseil si nécessaire.

19h-20h fin de la journée : j’aime me coucher tôt mais si besoin, je suis capable de travailler aussi la nuit.

As-tu un rituel pour te mettre les idées au clair ?

Lorsque je suis stressée, je m’arrête et je lis pendant 30 minutes, je mange du chocolat, ou j’appelle mon mari ou mon associé pour m’aider à relativiser les choses !

Trouve ton commercial.com Delphine Nouvian

Quelle était ta vision de l’entreprenariat avant d’être entrepreneur et ta vision maintenant ?

L’entreprenariat est une démarche de vie : ta façon d’être se répercute nécessairement sur ton boulot. Si ta vie personnelle est zen, ta vie professionnelle sera plus équilibrée et vice versa.

Avant, l’entrepreneur était, selon ma conception, un artisan, ou le super geek qui partait pour créer des logiciels dans la Silicon Valley ! Je ne voyais pas les femmes là-dedans car aucune femme autour de moi ne l’était.

Aujourd’hui, je vois l’entrepreneur comme un créateur d’entreprise, différent de la vision assez rétro du pur entrepreneur (celui qui construit). Désormais, l’entrepreneur est souvent lié au monde des startups. Dans un sens, c’est plus facile aujourd’hui car tu peux créer en partant de rien, comme tu peux échouer et repartir à zéro.

Selon moi, l’entreprenariat est une démarche de vie : ta façon d’être se répercute nécessairement sur ton boulot. Si ta vie personnelle est zen, ta vie professionnelle sera plus équilibrée et vice versa.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans l’entreprenariat ?

(…) il faut savoir déléguer, laisser la main tout en gardant sa vision.

Le fait d’être complètement responsable de mes décisions (succès ou échec). Tu te bouges les fesses et tu te forces à faire certaines choses car tu les fais pour toi, c’est ta boite et tu es fier lorsque tu mènes un projet jusqu’au bout !

Je me réalise quand je fais les choses pour moi. Dans les grosses entreprises ça ne se passait pas bien avec ma hiérarchie. Nous n’avions pas la même vision et je devais me caler sur leurs méthodes de travail. Il n’y avait pas assez d’échanges et de reconnaissance.

Quand tu veux que ta boite réussisse, tu mets tout en oeuvre pour atteindre tes objectifs. Cela signifie qu’il faut être en mesure de reconnaître ses limites. Quelqu’un qui créé n’est pas forcément quelqu’un qui développe et il faut savoir déléguer, laisser la main tout en gardant sa vision.

Quelles difficultés rencontres-tu dans ton quotidien d’entrepreneur ?

Le fait de ne pas pouvoir me mettre à 100% sur mon projet, car je travaille toujours à côté en tant que consultant.

Tes passions ?

Le cheval, la rando en montagne, l’histoire de France, d’Angleterre à l’époque d’Edouard 1er (oui c’est très précis !!).

Trouve ton commercial.com Delphine Nouvian

Un rêve un peu fou ?

Tout laisser tomber et élever des cochons dans la Creuse, bouquiner, tester la solitude. J’adore la solitude, la campagne paumée et j’adore les cochons !!!

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

A court terme, obtenir le concours de l’innovation numérique de BPI fin décembre.

A long terme, recruter 4 à 5 personnes et développer une vraie entité au service des petites entreprises.

Trouve ton commercial

Vous avez aimé ce parcours d’entrepreneuse ? En voici d’autres qui pourraient vous inspirer ;)

Portrait de Claire, créatrice de lingerie fine (PopLine Lingerie)

Margaux, wedding planner

L’univers de Marie Boussard, designeuse et illustratrice

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*